Le terroir

Notre élevage

100% viandes Francaises et Made in Bourgogne !!!

A la croisée de la Bourgogne et de l'Auvergne, en plein coeur du bocage charolais et des origines de la race Charolaise, des hommes et des femmes qui, depuis des générations cultivent ce terroir, ce bocage naturelle et élèvent de manière authentique les bovins charolais au rythme des saisons...

 

le charolais

 

Aujourd'hui composé de 5 associés, de trois salariés et de deux apprentis, le Gaec Ilagri (La ferme de saint Denis) à pour activitée principale l'élevage traditionnel de vaches Charolaises en association à la culture de céréales destinées en grande partie à l'alimentation du troupeau mais aussi à la vente (blé pour la fabrication de pain, colza pour la fabrication de biocarburant, tournesol pour l'huile alimentaire,....).

 

Les animaux!!!

Les animaux de la Ferme de Saint denis sont de race Charolaise, signe de qualité gustative et reconnu par l'AOC bœuf de Charolles, nous sommes effectivement proches du berceau de la race Charolaise.

Ces animaux naissent et sont élevés sur notre exploitation, ils sont présents au minimum 3 ans. Nos vaches pâturent dans nos prairies bourboniennes environ 8 mois par an avant d'êtres rentrées dans nos bâtiments pour passer tranquillement l'hiver à l'abri et donner naissance à leurs petits veaux. Pendant cette période, elles se nourrissent essentiellement d'herbes coupées, de foin et de céréales. Les animaux destinés à la consommation sont nourris pendant leur durée de finition d'environ 3 mois avec du maïs haché, des céréales et compléménts minéraux.

L'alimentation de notre troupeau est issue exclusivement de l'agriculture raisonnée. En effet, les prairies où pâturent nos bovins durant la période estivale sont uniquement fertilisées par les fumiers produits par ceux-ci lorsqu'ils sont hivernés dans les stabulations. Les cultures de céréales sont conduites elles aussi en agriculture raisonnée car nous ne possédons pas des terres à très fort potentiel (cela ne sert à rien de sur-fertiliser en espérant un meilleur rendement). Les compléments extérieurs à l'exploitation qui rentrent dans l'alimentation de nos bovins sont tous certifiés non OGM.

La race Charolaise!!! 

La légende dit que, lors des croisades, les guerriers en traversant les mers auraient apporté dans leurs bagages cette belle vache blanche, qui promène aujourd'hui son élégance à travers tous les pâturages du monde. Rêve ou réalité ? Toujours est-il que le berceau de la race se situe ici en Charolais-Brionnais. 

Depuis plusieurs siècles, les paysans du Charolais-Brionnais vivaient en autarcie. Avec l'aide du bovin charolais, animal fort et robuste, ils pratiquaient essentiellement la culture. En 1747, Paris vit arriver au détour d'une de ses rues, ce valeureux animal qui, après 17 jours de marche, venait présenter ses beaux atouts sur un marché de Poissy.

Dès 1770, un éleveur fit entrer les bovins charolais dans les prés du Nivernais en prenant en fermage une terre d'Anzely, domaine situé sur l'itinéraire de conduite des troupeaux allant vers le marché parisien de Poissy. Au 19ème siècle, d'autres éleveurs développèrent la race dans le Cher, l'Allier et le Bourbonnais. A la même période, l'élevage charolais s'étend sur une vaste région dont l'axe central est la Loire, puis se diffuse vers l'Auxois (dès 1850) et la Vendée et, enfin, dans toutes les autres régions françaises. Le bovin charolais se libère alors définitivement des travaux des champs pour se consacrer exclusivement à sa vocation bouchère. 

D'année en année, la Charolaise, élevée traditionnellement 8 mois de l'année dans les prés, s'impose sur tous les concours agricoles et devient la meilleure race à viande au monde !


C'est pour ces raisons que depuis 2011, Nous ommercialisons nos vaches en direct au consommateur, pour faire découvrir toute la richesse et la qualité de cette viande. Cela nous parait essentiel de partager notre passion du métier et le gout du "bon boeuf" à travers la vente directe.

 

  • 6 votes. Moyenne 3.83 sur 5.